Tortelli di carnevale

Me voici de retour avec une nouvelle recette italienne pour célébrer en gourmandise Mardi gras ou comme on dit ici Martedi grasso.

Sur le blog vous pourrez faire votre choix entre les fameuses chiacchiere, les castagnoles, les arancini ou ravioli sucrés, le berlingozzo les beignets napolitains ou encore coté salé, le smacafam.

Ajoutez donc aujourd'hui à votre liste de gourmandises italiennes spécial carnaval, les tortelli.

A la maison, nous les avons dégustés tels quels, enrobés de sucre semoule, mais vous pouvez très bien les farcir de confiture, de crème pâtissière ou de pâte à tartiner. 

La recette est celle de Sonia Peronaci, je vous une passion pour elle ;) Je trouve cette personne absolument sympathique, talentueuse, modeste...C'est tout de même la créatrice du site Giallo Zafferano, une présentatrice tv et tant d'autres choses encore. Et pourtant, elle reste accessible, pas la grosse tête ;)

Bien sur ces tortelli vous feront penser aux fameux pets-de-nonne et vous n'aurez pas tort. De la pâte à chou délicieusement parfumée puis frite, un petit bonheur en bouche ! 

- 150 grammes de farine

- 5 oeufs (250 grammes)

- 250 grammes d'eau

- 90 grammes de beurre

- 3 grammes de sel

- le zeste d'un demi citron bio

- le zeste d'une demi orange bio

- sucre semoule

- huile pour frire

1- Porter à ébullition l'eau, le beurre et le sel. Dès que l'eau commence à bouillir, ôter du feu et verser la farine en une seule fois. Remuer vivement avec une spatule jusqu'à obtention d'une pâte homogène et remettre sur feu doux. Mélanger à nouveau quelques minutes, la pâte doit se décoller des parois de la casserole.

2- Verser la pâte dans un saladier et ajouter un à un les oeufs, mélanger vigoureusement entre chaque oeuf. Ajouter également les zestes d'agrumes.

3- Faire chauffer l'huile dans votre friteuse, elle doit atteindre 170°C. A l'aide de deux grandes cuillères, déposer des boules de 20 grammes environ dans l'huile chaude. Compter environ 3 minutes pour la cuisson des tortelli.

4- Les égoutter ensuite sur du papier absorbant et les enrober de sucre semoule.

Buon appetito !

Jamais sans ma planche à découper Jean Dubost fabrication française 

beignet-italien