Spaghetti della Befana

Le 6 janvier, jour de l'Epiphanie, on fête la Befana ici en Italie. Tout comme la tradition du cotechino et lentilles, je vous en ai souvent parlé sur ma page facebook.

 

befana

 

 

Alors qu'en France nous fêtons la présentation du Messie aux Rois Mages en dégustant la galette des Rois, ici l'Epiphanie est un jour férié et la nuit du 5 au 6 janvier, une vieille sorcière aux chaussures trouées (dans l'imaginaire que nous nous en sommes fait) survole les toits sur son balai volant et distribue des bonbons, chocolats et petits cadeaux aux gentils enfants qui ont pris le soin de laisser une chaussette à remplir sur le coin de la cheminée. Pour les moins gentils et toutes les bêtises commises durant l'année, c'est un peu de charbon qui côtoieront les douceurs chocolatées, ( le charbon avec les années est devenu lui aussi une gourmandise sucrée en forme de...charbon donc).

En réalité, la Befana représente elle aussi les dons apportés par les Rois Mages à l'enfant Jésus. L'origine de cette Befana vient peut-être d'une tradition paysanne. En effet, la douzième nuit après Noël, la coutume voulait qu'on célèbre la mort et la renaissance de la nature. Mère nature, fatiguée de toute l'énergie donnée durant l'année, était représentée par une vieille sorcière qui volait dans le ciel sur son balai. Elle était fin prête à être brûlée pour renaître de ses cendres par la suite. Auparavant, cependant, elle distribuait à tous des semis afin de profiter d'une prochaine récolte durant l'année à venir ( source ilnatale.org).

Voilà pour les origines. La légende quant à elle raconte que les Rois Mages, ne trouvant pas la route pour porter leurs dons à l'enfant Jésus, demandèrent leur chemin à une vieille personne. Celle-ci n'aurait jamais souhaité les accompagner pour les aider et rencontrer le Messie. Repentie, elle prépara un panier rempli de douceurs et en laissa dans toutes les maisons où il y avait des enfants, en espérant que l'un d'entre eux était l'enfant Jésus. Depuis, chaque année elle continue sa distribution et espère ainsi se faire pardonner.


La Befana représente également le dernier jour de fête pour les italiens et l'aurevoir au sapin qui nous aura accompagné ces dernières semaines. C'est aussi après cette fête qu'a lieu la rentrée scolaire, cette année c'est le lundi 9 janvier (ils étaient en vacances le 23 décembre).

Et ces spaghetti alors ?

J'ai trouvé cette recette sur la page facebook de Luciano Pignataro et j'ai tout de suite craqué. Spaghetti, cime di rapa et guanciale...Pour finir en beauté cette période festive et penser au régime par la suite ;) 

je me suis donc inspirée de cette recette en y effectuant quelques modifications.

Pour 4 personnes :

- 360 grammes de spaghetti

- une belle poignée de cime di rapa ou pousse de navet

- 120 grammes de guanciale (à défaut, pancetta)

- 80 grammes de pecorino romano

- céleri, carotte, oignon

- une gousse d'ail

- sel, poivre

- huile d'olive extra vierge

1 - Bien laver les cime di rapa / pousses de navet. Couper en petits morceaux les tiges les moins dures et détacher les sommités (les petits bouquets).

2- Déposer dans une récipient une branche de céleri, une carotte et un quart d'oignon émincés finement ainsi que les tiges de cime di rapa. Remplir d'eau, saler et porter à ébullition.

3- A part, dans une poêle, faire revenir le guanciale coupé en morceaux Une fois cuit, réserver.

4- Si besoin, verser dans cette même poêle un peu d'huile d'olive et faire dorer la gousse d'ail.  Ajouter les cime di rapa et le guanciale puis laisser chauffer à feu moyen quelques instants.

5-Cuire les spaghetti dans un grand récipient d'eau salée. Une fois al dente, les déposer dans la poêle contenant les cime di rapa et le guanciale. Verser un peu d'eau de cuisson des pâtes, bien mélanger. Hors du feu, verser le pecorino romano, poivrer et mélanger délicatement.

Servir bien chaud.

Buon appetito !

 

spaghetti-cime di rapa

 

Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) 

Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.