lundi 2 janvier 2017

Cotechino et lentilles

Cotechino e lenticchie

Plus qu'une recette, c'est d'une tradition italienne de fin d'année qu'il est question aujourd'hui, tradition dont j'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de vous parler sur ma page facebook mais pas encore ici. 

Le cotechino ou zampone accompagnés de lentilles sont dégustés la nuit du 31 décembre au 1er janvier, toujours après minuit, pour porter chance et abondance durant l'année à venir. En réalité, les lentilles, bien avant la tradition du cotechino ou du zampone, avaient déjà cette symbolique de porter de l'argent. Il était même coutume à l'époque romaine d'offrir un porte-monnaie rempli de lentilles en pensant qu'au cours de l'année celles-ci se transformeraient en monnaies.

Originaire du Nord de l'Italie, en particulier de Modena en Emilie-Romagne, on en trouve dans tout le Bel Paese et chaque région détient sa recette secrète.

Le cotechino est présenté comme une grosse saucisse et est préparé à base de viande de porc, maigre et grasse, de couenne, d'herbes aromatiques et d'épices comme le poivre, la noix de muscade et les clous de girofle. Le tout est enfilé dans des boyaux naturels ou artificiels de porc. On le trouve déjà précuit dans n'importe quel magasin alimentaire ou préparé artisanalement chez les bouchers, il faudra alors une cuisson plus longue, 2 heures contre 20 minutes environ, mais cela n'en sera que meilleur cela va sans dire.

La différence avec le zampone, "né" après le cotechino, réside essentiellement dans l'enveloppe : dans le cas du zampone, c'est la peau du pied antérieur du porc qui retient la viande hachée grossièrement.

Comme il s'agit de consommer ce plat après minuit, et donc après votre repas de fête, cette tradition (et superstition pour de nombreux italiens) consiste à en manger une ou deux bouchées, je vous rassure. Mais il parait que plus vous mangerez de lentilles, plus vous serez riche, si tel est votre souhait. La quantité de cotechino est donc donnée en fonction de cette tradition. Si vous achetez cette viande pour un repas classique, à vous d'adapter le poids de la viande au nombre d'invités et en tant que plat principal.

Pour 6 personnes environ :

- 1 cotechino de 500 grammes

- lentilles

- ail, céleri

- sel

- huile d'olive

1- Cuire vos lentilles comme indiqué sur votre sachet.

2- Faire revenir une gousse d'ail dans deux cuillères à soupe d'huile d'olive, ajouter deux morceaux de céleri et verser les lentilles cuites. Saler et chauffer à feu doux une dizaine de minutes.

3- Cuire le cotechino. Dans le cas d'un cotechino industriel, suivre les conseils de cuisson, (il suffit de le déposer dans de l'eau froide et de le cuire une vingtaine de minutes à partir de l'ébullition). Dans le cas d'un cotechino frais, le piquer avec un pic en bois pour en faire perdre de la graisse durant la cuisson. Le déposer dans une casserole remplie d'eau froide et porter à ébullition. Cuire deux heures à feu doux à partir de l'ébullition.

3- Servir bien chaud en prenant soin d'enlever la peau du cotechino.

Buon appetito et surtout...Bonne année 2017 très chers lecteurs !

cotechino

 

cotechino-lentilles

 

cotechino-lentilles-italie

 

Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) 

Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.

Posté par LaPolpettina à 17:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Cotechino et lentilles

    Mmmm!!! J'adorerai certainement ce superbe plat typique moi qui aime beaucoup les lentilles et cette saucisse préparée ainsi waou!!! Quel régal, ça me met l'eau à la bouche alors que je sors des repas de fête !!! Je suis incorrigible😆 merci Graziella pour ce partage, gros bisous 😚😚😚

    Posté par elodiesucree, lundi 2 janvier 2017 à 17:07 | | Répondre
  • J'en ai l'eau à la bouche!!
    Miam!!
    Biz

    Posté par miamponpon, lundi 2 janvier 2017 à 17:09 | | Répondre
  • C'est tout à fait le genre de plat que j'adore!

    Posté par Mag, lundi 2 janvier 2017 à 18:22 | | Répondre
  • J'adore le cotechino, mais où le trouver ???

    Posté par Laurmery, lundi 2 janvier 2017 à 18:36 | | Répondre
    • Je sais que c'est difficile d'en trouver à moins d'avoir une épicerie italienne pas loin de chez soi...

      Posté par LaPolpettina, mardi 3 janvier 2017 à 10:36 | | Répondre
  • je ne connaissais pas cette tradition
    bonne année
    bises

    Posté par latabledeclara, lundi 2 janvier 2017 à 18:41 | | Répondre
  • Je me sens italienne sur ce coup là ! J'adore les lentilles , ma maman les préparait si bien !
    Bonne année !

    Posté par irisa, lundi 2 janvier 2017 à 19:16 | | Répondre
  • Voilà qui me donne faim !

    Posté par LadyMilonguera, lundi 2 janvier 2017 à 19:53 | | Répondre
  • J'ai cherché à Nantes du cotechino mais n'en ai pas trouvé. J'ai demandé à mon fils de m'en rapporter un de Paris mais l'épicerie italienne près de chez lui n'en avait pas ...A te lire, ca me redonne envie ...Et pas de chance, il faut l'acheter frais. Merci pour les explications. Ici, c'est plutôt à la chandeleur qui'l faut avoir une pièce de monnaie pour être riche mais pour avoir vu des proches tenter l'exercice chaque année, je doute de son efficacité ...Mais ce dont je suis sûre, c'est que j'aurais adoré ton plat
    Buon anno e a presto per belle ricette Graziella

    Posté par Martine, lundi 2 janvier 2017 à 20:32 | | Répondre
    • Grazie Martine !
      Il faut le choisir frais lorsque c'est possible ene ffet, rien à voir avec l'industriel !
      Tu as des origines italiennes ?

      Posté par LaPolpettina, mardi 3 janvier 2017 à 10:48 | | Répondre
  • le plat préféré de mon mari mais difficile de trouver du cotechino ici !

    bonne année !
    manue

    Posté par ManueB, mardi 3 janvier 2017 à 07:31 | | Répondre
  • miam une tradition qui se perd mais avec une recette si gourmande vive les lentilles et la nouvelle année
    Tous mes voeux

    Posté par livolsi hocd, mardi 3 janvier 2017 à 07:50 | | Répondre
  • Quel plaisir d'apprendre cette tradition et tellement important de la conserver. A mon tour de te souhaiter une bonne et heureuse année 2017. Ciao

    Posté par DAFFYCO, mardi 3 janvier 2017 à 11:38 | | Répondre
  • HUmm comme ça donne envie; Je te souhaite une très belle année 2017
    Bonne journée
    bises

    Posté par poupoule, mardi 3 janvier 2017 à 14:00 | | Répondre
  • j'ai découvert cette tradition des lentilles que cette année, mais un peu tard puisque c'était le 1er janvier et j'avais déjà un autre menu au programme. Du côté de ma famille, nous avons pour tradition de manger un raisin sec à chacun des douze coups de minuit pour que nos voeux se réalisent. Je veux bien gouter ton joli plat, mais je ne suis pas sure de trouver ce morceau de viande

    Posté par IsabelleQGDG, mardi 3 janvier 2017 à 17:38 | | Répondre
  • Concentrée dans l'explication de mes traditons, j'en oublie de te souhaiter une année 2017 remplie de moments heureux avec les tiens et surtout de la santé pour toute ta petite famille. Bisous

    Posté par IsabelleQGDG, mardi 3 janvier 2017 à 17:39 | | Répondre
  • Humm comme ça donne envie !!! Je te souhaite une bonne année, plein de bonnes choses pour toi et ta petite famille
    Gros bisous

    Posté par Manuella, mardi 3 janvier 2017 à 18:25 | | Répondre
  • Ta recette a l'air alléchante, très riche et nourrissante parfaite pour cette période de l'année!

    Posté par The-FoodTrotter, mercredi 4 janvier 2017 à 15:39 | | Répondre
  • C'est une tradition que j'aime beaucoup et moins dangereuse que celle des copains espagnols qui tentent d'avaler un grain de raisin à chacun des 12 coups de minuit ^_^

    Cela me fait aussi penser à cette tradition des lentilles qui existait chez moi à la campagne est qui c'est un peu perdue avec le temps... Et si l'on a pas de cotechino (quasiment introuvable en France), le saucisson à cuire peut donner une bonne idée du plat

    Grosses bises et très belle année à toi et à toute la petite famille,

    Gabrielle

    Posté par Petite Cuillère, mercredi 4 janvier 2017 à 18:41 | | Répondre
  • Je ne connaissais pas cette tradition, merci, j'y goûterais avec plaisir ! Bonne et heureuse année 2017

    Posté par jeanne, jeudi 5 janvier 2017 à 13:27 | | Répondre
  • C'est drôle les coutumes .. il ne me viendrait pas du tout à l'idée de faire un plat pareil le sir du 31 décembre où l'on cherche plutôt à proposer à nos convives des plats festifs !
    Par contre bien sûr j'aime terriblement ce plat ! merci Graziella pour nous faire découvrir d'autres traditions que les nôtres, surtout d'un aussi beau pays que l'italie ! gros bisous

    Posté par gut, jeudi 5 janvier 2017 à 17:58 | | Répondre
    • Comme expliqué dans l'introduction Claudine, ce plat est proposé après minuit Après donc des plats festifs comme on peut l'imaginer pour un 31 décembre. Grosses bises.

      Posté par LaPolpettina, jeudi 5 janvier 2017 à 18:15 | | Répondre
Nouveau commentaire