Pasta e fagioli con le cotiche.

Vous avez eu plusieurs fois l'occasion de lire sur ce blog des recettes de pâtes associées aux légumineuses. Dans la cuisine italienne, c'est un classique. J'ai donc partagé avec vous une recette de pâtes aux lentilles et une autre de pâtes aux pois chiches à la mode des Pouilles.

Aujourd'hui, je vous propose les pâtes aux haricots blancs avec le petit truc en plus qui donnera une saveur incomparable à votre plat : la couenne de porc. C'est un plat réconfortant lorsque les températures baissent, bien fumant et consistant.

Je ne vous cache pas qu'en découvrant ce genre de recettes mêlant pâtes et légumineuses, je me suis dit que non, franchement, ce n'était pas pour moi, la petite francesina. En réalité, plus d'un plat ici m'aura étonné et le résultat est toujours le même : je craque complètement. Faites-moi confiance, ce plat n'est absolument pas glamour, mais punaise qu'est-ce qu'il est bon !

La pasta e fagioli est une recette qui est réalisée du nord au sud de l'Italie mais selon les régions, diverses manières de préparer cette recette existent, et d'ailleurs comme je le dis souvent, il doit exister autant de façons de faire que de familles italiennes. 

L'ajout de couenne de porc à l'origine était une habitude typiquement paysanne. Le gras en effet permettait de résister au froid et aux efforts physiques fournis dans les campagnes. Habitude conservée dans de nombreuses familles napolitaines, comme la mienne, qui comme vous le savez est à moitié napolitaine, à moitié pugliese.

Je vous propose la recette de belle-môman comme toujours, il s'agit donc d'une version "bianca", même si en réalité il y a une touche de concentré de tomates, vous pouvez si vous le souhaitez ajouter une tomate quand c'est la saison.

Pour 4 personnes :

- 360 grammes de pâtes courtes, pour moi pasta mista

- 200 grammes de haricots blancs secs

- quelques morceaux de couenne de porc

- concentré de tomates

- origan de mon partenaire L'Olivetta

- 2 ou 3 morceaux de céleri-branche

- 1/4 d'oignon

- huile d'olive extra-vierge

huile piquante

1- Tremper vos haricots dans l'eau toute une nuit. Les faire cuire dans de l'eau salée comme indiqué sur votre paquet.

2-  Mon artisan-boucher m'a donné les couennes avec un peu de viande que j'ai laissée puisque dans certaines recettes napolitaines vous pouvez ajouter un peu de pancetta ou de saucisse à ce plat. Bien laver la couenne, ôter le gras s'il y en a de trop et la couper en fines tranches ou en morceaux.

3- Déposer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, faire rissoler l'oignon et le céleri. Ajouter la couenne et faire dorer quelques minutes. Verser un peu d'eau pour terminer la cuisson de la couenne.

4- Faire cuire vos pâtes dans un grand récipient d'eau salée, en respectant bien les règles de cuisson

Quelques minutes avant la fin de leur cuisson, les déposer à l'aide d'une écumoire dans la poêle contenant la couenne et les haricots. Verser un peu d'eau de cuisson des pâtes régulièrement jusqu'à ce que le plat soit prêt à être servi. Ajouter un peu de concentré de tomates et parsemer d'origan. Si vous appréciez, verser 2 ou 3 gouttes d'huile piquante dans vos assiettes.

PS Ce plat se mange avec la cuillère à soupe ! Il ne doit surtout pas être sec, laissez suffisamment de sauce.

Buon appetito !

 

pates-haricotsblancs

 

pates-haricots

 Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) 

Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.