Petits pains farcis à la tomate, à l'oignon et aux olives.

Cela fait à présent 3 ans que je partage avec vous ces recettes pour la plupart héritées de belle-môman.

Durant ces trois années, j'ai fait connaissance avec tant de collègues blogueuses, certaines sont devenues des amies avec qui je "whatsapp", je "skype", je "messenger", je téléphone, bref je communique. C'est pas beau la vie de blogueuse ? Et je vous assure qu'on parle la plupart du temps d'autres choses que de cuisine...

Parmi ces rencontres il y a Gabrielle et Sophie . Notre point commun ? Avoir pris dans nos filets un bel italien, avec la cuisine qui va avec, et puis toute la famiglia italiana tant qu'à faire. Côté cuisine, il arrive souvent que lors de nos échanges, nous nous rendions compte que nous avons toutes les trois redécouvert des ingrédients grâce à notre immersion dans la cuisine italienne de notre belle-famille. C'est à la fois un véritable amour pour l'Italie, sa cuisine régionale, sa culture et ses paysages ainsi que l'envie d'apprendre toujours plus et de partager avec vous nos découvertes, qui nous unissent. D'ailleurs, il n'est pas rare pour moi de sourire lorsque je lis les articles de Sophie et de Gabrielle : je me reconnais très souvent dans certains détails de leurs récits.

Gabrielle, c'est la Sardaigne, le pane carasau, les carciofi alla sarda ou encore les saedas. Et le soleil.

Sophie, c'est la Sicile, la parmigiana, les arancini, ou encore les cannoli. Et le soleil.

Moi, Graziella, ce sont les Pouilles, les orecchiette, le riso, cozze e patate ou encore les tarallini. Et le soleil.

ITALIA MAPPA

Au cas où vous auriez quelques doutes sur nos situations géographiques, cette petite carte vous aidera.

Au fil de nos discussions nous est donc venue l'envie de nous réunir pour vous proposer des recettes typiques de nos régions, comme nous le faisons régulièrement sur nos blogs respectifs, mais à partir d'un ingrédient donné et en créant avec vous un rendez-vous culinaire mensuel. C'est ainsi qu'est né (tadaaaam) :

                                                 "Un ingrédient et trois régions italiennes "

logoregioni

 

Pour cette première saison de "Un ingrédient et trois régions italiennes", nous avons choisi de procéder ainsi : le mois de septembre sera dédié aux antipasti (hors d'oeuvre), octobre aux primi (entrées), novembre aux secondi (plats de résistance) et décembre aux dolci / biscotti (desserts / biscuits). Hormis ce mois de septembre, nos rendez-vous auront lieu le deuxième mardi de chaque mois. 

Et puis comme pour toute série, si la saison 1 vous plaît, nous essaierons de produire une deuxième saison ;-)

Pour ce mois de septembre, et cette catégorie "antipasti", nous avons choisi de cuisiner le pain.

La Puglia est une région de pains, qu'il s'agisse du célèbre pain de Altamura, (au nord des Pouilles) désormais connu et reconnu dans le monde entier, ou bien qu'il s'agisse de tous ceux qui sont célébrés lors de nombreuses fêtes de villages (les sagre): pucce, (pains farcis aux olives), 'Mpilla (pain farci avec des courgettes et des oignons), piscialetta (pains farcis aux tomates, câpres et piment)...

Les pizzi leccesi que je vous propose aujourd'hui sont ici à consommer en antipasti mais vous pouvez tout aussi bien en faire des portions plus grandes pour un repas.

 {Petite parenthèse : chez moi, fin septembre, nous trouvons encore des tomates au marché - je ne sais pas chez vous - bien que l'automne ait débuté il y a quelques jours, (un début d'automne dans le sud de l'Italie c'est 25° tout-de-même), et d'ailleurs nous en trouvons également en hiver grâce à la technique des tomates suspendues en grappes (tomates "principe borghese" de préférence) qui permet une longue conservation. Pour avoir une idée de ces tomates suspendues que l'on retrouve dans beaucoup de maisons au sud de l'Italie, cliquez ici }

Les pizzi leccesi trouvent plus précisément leurs origines dans la "Grecia Salentina", une zone géographique appartenant au Salento où la présence grecque fût importante, notamment au VIII ème siècle; à l'époque on y parlait la langue grecque et non l'italien. Il s'agit d'une recette ancienne, traditionnelle, dite pauvre car utilisant des ingrédients simples pour cependant un résultat riche en saveurs; autant de qualificatifs qui caractérisent la cuisine des Pouilles et de manière générale du Sud.

 

383

 

Pour 25 à 30 pizzi leccesi :

Pain :

- 75 grammes de semoule de blé dur

- 75 grammes de farine 00 ou T45

- un sachet de levure en poudre (7 grammes)

- eau

(pas de sel ici car il y en a dans le mélange ci-dessous)

Farce :

- 1 demi oignon blanc

- 5 belles tomates, assez mûres de préférence (ou tomates pelées à défaut)

- une dizaine d'olives noires dénoyautées, (c'est mieux pour éviter le dentiste, mais l'original prévoit les noyaux)

- piment

- sel

- huile d'olive extra vierge.

1- Dans un saladier, déposer les tomates et l'oignon coupés en petits morceaux. Ajouter les olives noires dénoyautées et le piment, (déposez la quantité que vous souhaitez, les pizzi sont traditionnellement très piquants, mais rien ne nous empêche de faire selon nos goûts personnels). Verser 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, saler puis mélanger.

2- Verser les farines dans ce même saladier ainsi que la levure que vous aurez fait fondre dans un peu d'eau tiède. Mélanger de façon à ce que la préparation ait une consistance homogène. Si besoin (trop de farce), ajouter de la farine et de l'eau.

3- Couvrir et laisser reposer 1h30 dans un endroit sec et à l'abri de courants d'air.

4- Pétrir quelques minutes votre pain sur un plan de travail fariné; former un boudin. Découper des petits morceaux (il s'agit d'antipasti dans ce cas, donc les portions doivent être mini) et les déposer sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson. Les aplatir légèrement, (le pizzo n'a pas de forme particulière). Laisser lever 20 mn.

 

380

381

 

 

5- Faire cuire au four préchauffé à 200° pendant 20 à 25 mn (vérifier la cuisson).

 

383

 

Voici la réalisation de Sophie pour la Sicile, les pituni ( clic )

 

SOPHIE

 

Et celle de Gabrielle pour la Sardaigne, les focaccine di ricotta ( clic )

 

GABRIELLE

Je vous invite bien entendu à vous rendre sur leur blog pour faire connaissance avec l'histoire et le déroulement de ces recettes appétissantes qui unissent nos trois régions à-travers l'histoire du pain.

Rendez-vous le mardi 13 octobre 2015 pour notre prochain rendez-vous "Un ingrédient et trois régions italiennes".

Buon appetito !

Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) 
Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.