Pour commencer cette nouvelle année, je vous propose un classique de la cuisine romaine : les pâtes cacio e pepe.

Une recette avec très peu d'ingrédients puisqu'il vous faudra seulement des spaghetti, (ou bien des tonnarelli qui sont, pour faire simple, une sorte de spaghetti aux oeufs et qui rendent le plat encore plus crèmeux), du pecorino romano ABSOLUMENT, (n'essayez même pas de mettre du parmesan à la place !), et du poivre, en grains si possible.

Il s'agit d'une recette paysanne à l'origine, de bergers plus particulièrement, dite pauvre de par le peu d'ingrédients utilisés, comme souvent dans la cuisine traditionnelle italienne. Pauvre en ingrédients, mais riche en saveurs, car avec d'une part des ingrédients de qualité, et d'autre part le bon tour de main pour rendre ce plat crèmeux, je peux vous assurer que vous ferez le bis à table.

Pour 4 personnes : 

- 400 grammes de spaghetti, j'ai utilisé les spaghetti de mon partenaire L'Olivetta

- 200 grammes de pecorino romano

- poivre noir en grain

1- Verser les spaghetti dans une casserole d'eau bouillante et salée (légèrement salée car le pecorino l'est déjà). 

2- Dans un saladier, mélanger le pecorino rapé et le poivre que vous aurez moulu plus ou moins finement selon les goûts.

3- Une fois vos pâtes cuites al dente, les verser dans le récipient contenant le fromage et le poivre, pour cela aidez-vous d'une pince à spaghetti. Je recommande toujours de conserver de l'eau de cuisson, elle est utile lorsque le plat risque de s'assécher. Dans ce cas-ci, prenez directement les pâtes dans leur récipient car l'eau que vous porterz avec elles servira à rendre crèmeux la préparation au fromage. C'est LE truc de la recette. Ajouter un peu de cuisson si vous trouvez votre plat un peu trop sec.

Bien mélanger et servir immédiatement car le plat refroidi vite.

Buon appetito !

 

315

Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) 
Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.