L'Italie dans ma cuisine

jeudi 21 août 2014

Caffè Leccese: Café, glaçons et lait d'amande.

On reste dans les Pouilles pour cette nouvelle idée recette, idéale lorsqu'il fait particulièrement chaud, à déguster dans la matinée ou l'après-midi.    

C'est donc à quelques kilomètres au sud de chez moi que je vous emmène, à Lecce plus précisément.

Il est difficile pour les amateurs de café de renoncer à cette boisson en été, même lorsque comme chez nous les températures sont en moyenne de 35°. Voici donc la solution toute trouvée!

Pour deux personnes:

- café pour 2/3 personnes, préparé dans votre cafetière Moka

- 2 verres transparents

- glaçons

- lait d'amande.

1- Préparer le café dans la cafetière.

2- Déposer quelques glaçons dans chacun des verres.

3- Ajouter une cuillère à soupe abondante de lait d'amande.

4- Verser immédiatement votre café sur les glaçons et le lait, déguster.

Vous ne devriez pas avoir besoin d'ajouter du sucre, le lait d'amande le remplace.

Et pour un espressino freddo, c'est par ici   

Buon appetito! Bonne dégustation!

283

284

Posté par orsetta77 à 16:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 25 juillet 2014

Orecchiette "alla pulitura" et piments doux

On reste dans les Pouilles pour cette nouvelle recette italienne, et nous sommes plus particulièrement chez moi, à Brindisi. 

Avec cette recette, nous rendons hommage à nonno Luigi, dit nonno Nino, poète et grand-père paternel de mon italien, parti bien trop tôt. Nonno Luigi, cultivateur, était de ceux qui travaillent dur, ne comptant pas les heures de dur labeur, du matin au soir à semer, bêcher, récolter tout ce que la nature des Pouilles peut offrir à ses habitants: fruits, légumes, épices, huile d'olive...

Et parfois il se retrouvait en cuisine également, quand la nonna n'était pas là, il fallait bien cuisiner pour ses 7 enfants. Son plat "fétiche" était donc celui-ci: "la pasta alla pulitura". "Alla pulitura" signifierait ici simple, rapide, sans chichis, le temps manquant pour la réalisation de plats plus élaborés. A un moment donné, vers la fin de la cuisson du plat, nonno Nino disait ""o cotta o cruda lu focu la vituta..." et hop à table, ce qui signifiait: " ou crue ou cuite, l'important est qu'elle ait vu le feu". :)

Tout comme l'art (poèmes, peinture, musique...) transmis de générations en générations dans la famille de mon italien, la cuisine n'échappe pas à cette transmission, et c'est donc mon italien qui a réalisé la recette que je vous propose aujourd'hui, à sa façon cependant en y ajoutant quelques piments doux de notre verger et en proposant une autre cuisson des tomates (nonno Luigi les faisait cuire directement avec les pâtes, dans l'eau de cuisson). La recette de Nonno Nino est donc revisitée par son petit-fils mais son âme et l'histoire qu'elle nous raconte sont préservées comme un précieux trésor.

Pour 4 personnes:

- 400 grammes d'orecchiette

- 8/10 tomates (selon leur taille)

- une dizaine de piments doux

- 7/8 câpres

- ricotta salée ou parmesan

- ricotta forte piquante, si vous pouvez vous en procurer,

- basilic frais haché

- 1 gousse d'ail pelée et hachée finement

- sel

- huile d'olive extra-vierge

1- Laver, couper en deux dans le sens de la longueur et épépiner les piments doux. S'ils sont trop longs, les couper en deux dans le sens de la largeur.

2- Couper très finement la gousse d'ail et la faire rissoler dans 3/4 cuillères à soupe d"huile d'olive extra-vierge. Ajouter les piments. 

3- Une fois les piments dorés, ajouter les tomates coupées en 2 voire en 4 selon leur taille, déposer les câpres puis saler; mélanger et laisser rissoler 3/4 minutes. Déposer un peu de basilic frais haché. Éteindre le feu, (les tomates ne doivent pas être réduites en purée mais être saines).

4- Si les orecchiette sont sèches et que le temps de cuisson est donc long, les faire cuire durant votre préparation des piments, si elles sont fraîches, les faire cuire lorsque vous unissez les tomates aux piments. 

Faire cuire les orecchiette dans un grand récipient d'eau bouillante salée. Une fois al dente, les déposer dans la préparation piments-tomates. Laisser 1 minute à feu fort tout en mélangeant délicatement pour ne pas écraser les tomates. Ajuster de sel si besoin et ajouter un peu d'eau de cuisson des pâtes si la préparation s'assèche. Ajouter du piment fort, frais de préférence, pour ceux qui aiment.

5- Déposer une cuillère à café de ricotta forte piquante puis parsemer de ricotta salée (ou parmesan) râpée.

Buon appetito!

 

274

 

 

 

273

 

Posté par orsetta77 à 14:57 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 18 juillet 2014

Friselline à l'huile d'olive / Friselline all'olio di oliva

Vous aussi vous avez l'ami dont la mission est de vous faire prendre (ne lisez pas "perdre" mais bien "prendre") du poids? Peut-être est-ce vous même cet ami en question, méchant méchant méchant!

Bon, le mien c'est Francesco. A chaque fois que l'on se voit (assez souvent en fait) il m'apporte à manger. Le dernier cadeau "prise de poids" en question c'était les "friselline", achetées dans une boulangerie de Lecce.

J'adore ces petits pains biscottés typiques des Pouilles que l'on sert comme antipasto en particulier l'été. Cela ressemble biensûr aux frise, typique des Pouilles, dont la recette est ici , mais les friselline, plus petites, ne nécessitent pas qu'on les baigne dans de l'eau, contrairement aux frise.

La tradition est des servir les friselline avec des petits morceaux de tomates, un peu de sel, d'origan, de piment, le tout arrosé d'huile d'olive extra-vierge. Notre bonheur est d'avoir un verger familial qui nous fournit tout cela, enfin sauf le sel quand-même.

Je vous conseille de donner cette touche italienne à votre prochain apéro-dinatoire au autre, c'est un délicieux voyage en Italie que vous proposerez à vos invités.

Bref, du coup j'ai eu envie d'en faire moi-même et de partager cela avec vous.

Ici le choix de l'huile d'olive est très important, elle doit être de bonne qualité car c'est ce qui donnera le goût unique aux friselline.

Pour une trentaine de friselline:

- 250 grammes de semoule de blé (ou farine intégrale)

- 125 grammes d'eau

- 50 grammes d'huile d'olive extra-vierge

- 3 grammes de levure de bière

- 5 grammes de sel.

1- Déposer la semoule dans une saladier, faire une fontaine et verser l'huile d'olive ainsi que la levure fondue dans l'eau tiède. Commencer à pétrir, puis ajouter le sel. Pétrir jusqu'à l'obtention d'une préparation homogène et élastique. Former une boule, couvrir et laisser reposer 1 heure 30 environ, (la pâte doit avoir doublé de volume).

2- Former des petits boudins d'environ 10 cm de longueur et 1 cm de diamètre. Les aplatir et les enrouler sur eux-mêmes, comme pour former la coque d'un escargot. Avec un peu d'eau, coller l'extrémité au reste de la pâte en effectuant une légère pression.

3- Déposer les friselline sur du papier cuisson, laisser à nouveau reposer 1 heure environ puis faire cuire au four à 200° jusqu'à ce qu'elles soient dorées.

4- Laisser refroidir, couper les friselline en deux dans le sens de la largeur. Les déposer à nouveau au four ventilé à 160°pendant environ 15 mn, à surveiller.

Conserver les friselline dans un sac hermétique, elles se conservent très bien et très longtemps.

Buon appetito!

277

278

Posté par orsetta77 à 12:14 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 13 juillet 2014

Torcetti biellesi

On fait un petit saut dans le Piémont pour cette nouvelle recette italienne. Ce sera du sucré, de temps en temps cela ne fait pas de mal, car il est vrai que mon blog propose plutôt des recettes salées de manière générale.

Je vous propose donc la recette des torcetti biellesi, des biscuits secs et croquants, typiques de la cuisine piémontaise et, comme son nom l'indique, de la ville de Biella en particulier.

Les torcetti sont classés officiellement comme "produit agro-alimentaire traditionnel de la région Piémont". On ne plaisante pas avec les torcetti!

Voici donc la recette que je réalise dans ma cuisine:

- Pour 250 grammes de farine blanche

- 100 grammes de beurre mou

- 80 grammes de sucre semoule

- 3 grammes de levure fraîche

- eau

- sel.

1- Diluer la levure dans 1 cuillère à soupe d'eau. 

2- Déposer la farine dans un saladier. Ajouter 1 pincée de sel puis 1 cuillère à soupe de sucre. Au centre déposer la levure diluéepuis 125 ml d'eau. Pétrir jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène. Laisser reposer environ 1 heure et demie, (la pâte doit doubler de volume).

3- Ajouter ensuite dans la pâte le beurre mou coupé en cubes et pétrir. Laisser reposer une heure.

4- Déposer le reste de sucre dans une assiette. Avec la pâte, former des bâtons d'environ 10 cm de longueur et 1 cm de diamètre. Les faire rouler dans le sucre et joindre les deux extrémités.

5- Déposer les torcetti sur une plaque allant au four et recouverte de papier sulfurisé. Laisser cuire entre 10 et 15 mn (selon la puissance de votre four) à 200°. Les biscuits doivent être croquants.

Buon appetito!

 

253

 

Posté par orsetta77 à 09:36 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 7 juillet 2014

On parle du blog sur 750g.com

Retrouvez une nouvelle interview sur le site 750g.com 

Je vous dis tout! Même la pire de mes catastrophes culinaires... (jusqu'à aujourd'hui)

Le lien ici  

750gcom

Posté par orsetta77 à 18:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :



Fin »
Recettes de cuisine mytaste.tn