L'Italie dans ma cuisine

lundi 24 août 2015

Pizza caprese

Avec mon italien, à choisir entre la pizza et la focaccia, on a plutôt tendance à choisir la focaccia. 

Il faut dire que les Pouilles offrent la meilleure des focacce au monde (rien que ça), la fameuse focaccia pugliese ici , simple mais efficace. Sinon, nous avons d'autres versions de focacce comme par ici .

Mais de temps en temps quand-même, nous faisons honneur à un des symboles forts du Bel Paese et nous nous régalons avec une belle pizza. D'ailleurs, je manque de tomber dans les pommes lorsque je retourne en France et que je vois défiler les prix des pizze ! Une pizza Margherita ici, pour une personne (35 cm de diamètre, buon appetito, on est dans le Sud) coûte en moyenne 3.50 euros. Je vous laisse vérifier chez votre pizzaiolo les prix indiqués...Et il n'y a pas de frais d'importation, ce n'est comme un camembert qu'on fait venir de la France pour arriver en Australie. Au final, c'est de la farine, de l'eau, de la levure...

Bref.

L'été, la seule pizza qui me fait envie est la pizza caprese. Oui, comme vous l'avez deviné très certainement, on retrouve en réalité la salade caprese sur la pizza. Rien n'est cuit, sauf la pâte quand-même. Pas besoin de vous dépêcher pour la manger, elle peut tranquillement être dégustée tiède, voire froide. Cela aide à supporter les 40° à l'ombre et à changer des carottes râpées que je mange en grande quantité !

Pour la pâte à pizza façon mon italien, c'est par ici  

Pour le reste, il vous faudra :

- des tomates (cerises de préférence)

- une boule de mozzarella (125 grammes)

- de la roquette

- sel, origan, quelques feuilles de basilic

- huile d'olive extra-vierge

1- Mettre votre pâte à pizza à cuire, four préchauffé au maximum, 250/270° pour un four de maison, ou mieux, dans votre four à bois, (là, c'est le top), en ayant pris soin de l'arroser d'un filet d'huile d'olive. Laver tomates et roquette. Couper les tiges un peu trop longues de la roquette. Couper en petits morceaux la mozzarella ainsi que les tomates.

2- Lorsque votre pâte est cuite (attention à ce qu'elle ne brûle pas, elle cuit très rapidement), laisser refroidir quelques minutes. Verser un filet d'huile d'olive. Déposer les morceaux de tomates et de mozzarella, saler. Garnir avec la roquette puis verser à nouveau un filet d'huile d'olive. Parsemer d'origan. Terminer en disposant quelques feuilles de basilic frais.

Je n'ai jamais vu par ici une pizza caprese présentée comme la salade, c'est-à-dire avec des rondelles de tomates et de mozzarella. Je vous conseille vivement de suivre cette présentation, c'est bien plus sympa, et c'est comme cela qu'on vous la prépare par chez moi.

Après une conversation sur ma page facebook avec une fidèle lectrice, il est vrai qu'en Italie nous utilisons de préférence la farine manitoba, riche en gluten et parfaite pour les longues levées, pour réaliser nos pizze. Mais cela m'arrive également de faire sans, comme bon nombre d'italiens. Cette pizza par exemple a été réalisée sans, ce n'était pas faute d'avoir la manitoba dans mon placard... !

Buon appetito !

373

 

372

Posté par orsetta77 à 17:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 17 août 2015

Boulettes de légumes / Polpette di verdure

Comme pour les polpette à la ricotta ici , voici une recette classique que l'on prépare très souvent à nos enfants ici en Italie mais certainement ailleurs également.

Si votre enfant n'aime pas trop les légumes, les polpette sont à essayer absolument ! Vous y mettez ce que vous voulez, cuites au four pour préserver l'estomac de p'tit bout, et voilà un repas sain fait en quelques minutes.

Spaghettina mange de tout mais pour varier la présentation des légumes, j'aime bien lui préparer ces boulettes. Et puis comme à chaque fois, parents indignes que nous sommes, nous piquons dans son assiette. Rassurez-vous, elle mange à sa faim.

L'idée du jour (à varier selon vos envies et la saison) :

- 2 courgettes

- 3 pommes de terre

- 1 belle poignée d'haricots verts

- 1 oeuf

- parmesan

- chapelure

- huile d'olive

- un petit morceau d'oignon

Vous pouvez saler et poivrer, ajouter du persil également mais je ne donne pas encore tout cela au au bébé de la maison.

Vous pouvez également paner les boulettes et les faire frire.

Avec cette quantité, j'ai conservé la moitié des légumes cuits pour une purée, l'autre moitié m'a servie à préparer une vingtaine de polpette.

1- Eplucher, laver vos légumes et faire cuire avec l'oignon au cuit-vapeur 20 mn environ.

2- Mixer grossièrement les légumes et l'oignon. Déposer dans un saladier, ajouter l'oeuf, 3 belles cuillères à soupe de parmesan râpé fraîchement, et 3 cuillères à soupe de chapelure. Bien mélanger le tout. Si la préparation est trop liquide, ajouter parmesan et chapelure jusqu'à ce que la consistance vous permette de confectionner les boulettes, (attention à ne pas rendre la préparation trop compacte).

3- Former les boulettes et huiler légèrement le fond d'un plat allant au four (pour éviter qu'elles ne restent collées); déposer les polpette et faire cuire au four préchauffé à 180°pendant 25 mn environ. Retourner les polpette à mi-cuisson.

Buon appetito !

370

 

371

Posté par orsetta77 à 09:29 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 28 juillet 2015

Un mariage dans les Pouilles / Un matrimonio in Puglia

Il y a quelques années de cela, je me suis mariée dans les Pouilles, à l'ombre d'un pin parasol.

Ce n'est pas de mon mariage dont il s'agit aujourd'hui, mais celui d'amis très chers : Alessandra et Simone. 

Au mois de septembre dernier, alors que je venais d'assister au mariage d'autres amis, Alessandra et Daniele, j'avais posté quelques photos du buffet d'antipasti sur ma page facebook. Au vu de l'enthousiasme général, (bande de gourmands !!!), j'avais alors proposé d'en faire un article. Mais les mois sont passés...Et nous voici arrivés un 27 juillet 2015, avec un autre mariage, moi toute émue devant l'union de mes chers amis, avant de partager à nouveau un énooooorme buffet d'antipasti, et tout le reste...

Cette fois-ci est la bonne, et avec l'accord des mariés, le voilà mon petit article pour vous faire baver un peu, voire beaucoup.

Oubliez la salle des fêtes communale : en Italie, du moins je vais parler de ce que je connais, dans le sud de l'Italie, c'est villa, maison de maître, piscine, palmiers, vues époustouflantes pour qui se marie en bord de mer...Je sais bien qu'en France également il existe de magnifiques endroits et que l'on peut rendre une salle des fêtes superbe et romantique...Mais j'aime bien aussi cette version italienne.

 

AS1

AS2

AS3

AS4

AS21

 

Oubliez le mariage du samedi. Ici on se marie n'importe quel jour, d'ailleurs le mariage dont je vous parle s'est déroulé un lundi. Le mien, un jeudi. Enfin, "n'importe quel jour", pas tout-à-fait puisque les superstitieux ne se marieront ni un mardi ni un vendredi. Le mardi appartient à Mars et selon la mythologie romaine, Mars est Dieu de la guerre : pas très engageant pour se marier non ? Le vendredi quant à lui porte malheur car ce serait un vendredi que les mauvais esprits auraient été crées. Pas très engageant là non plus, non ?

Oubliez le rite du mariage consistant tout d'abord au passage en mairie puis à l'église pour les catholiques. Ici pas de séparation État /Église. Nous allons directement à l'Église (ou alors seulement à la mairie pour ceux et celles qui ne passent pas par l'union religieuse) où les documents signés valent pour la mairie.

Le mariage aujourd'hui commence à 10h et nous avons salué les mariés vers 21h30, nous étions parmi les premiers à quitter la fête, bizarrement encore capables de marcher (et je ne parle pas en ce qui me concerne des talons 12 cm que je portais mais bien des calories ingurgités)...

C'est le troisième mariage pugliese auquel je participe (sans compter le mien) et à chaque fois on aime me préciser que c'est "pire" en Sicile ou en Calabre en terme de quantité de repas et de quantité de jours de fête. Pourquoi souhaite-t-on me le préciser ?! Pour m'encourager à finir MES assiettes ? Parce qu'ici ça va encore...? Heu.

Après avoir dégusté à l'extérieur le cocktail de bienvenue avec petits fours et verrines en quantité, ("en quantité", expression qui reviendra souvent dans cet article), prosecco et boissons non alcoolisées, nous nous sommes installés dans la salle de réception où fût servi un trio de poissons fumés accompagné d'un cocktail de crevettes :

 

AS5

Les serveurs installent par la suite ce qu'offre de meilleur, à mon humble avis, l'Italie : le buffet d'antipasti.

Charcuteries, fromages, (mozzarella, ricotta, stracciatella - mon  fromage italien préféré- burrata, fromage typique des Pouilles - mon fromage préféré italien...oui j'en ai deux, la stracciatella est la partie intérieure de la burrata- et tant d'autres encore, le tout ultra frais), fritures de poissons, focacce, légumes marinés, riso cozze e patate (plat typique des Pouilles que vous pouvez retrouver sur le blog, tout comme la friture de poissons par exemple)...C'est après ce buffet qu'on se dit qu'on peut passer au dessert. Sauf que non.

AS6

AS7

AS8

AS9

AS10

AS11

AS12

Je pense qu'avec ces différentes photos, je vous offre un ensemble assez complet de ce buffet. N'imaginez pas que j'ai pû goûter à tout sachant qu'après nous passons...à l'entrée !

Il primo consiste vous le savez en un plat de pâtes ou de risotto. Dans une version mariage au sud de l'Italie, nous avons deux primi, et oui.

Tout d'abord, un délicieux plat de tagliolini avec crevettes, vongole (coques) "in guazzetto", (sauce assez liquide à base de tomates) :

AS13

 

La seconde entrée consistait en des Cappelli fourrés au stracchino (fromage originaire de la Lombardie à pâte molle et au lait entier de vache) et à la truffe noire. A ce moment précis, j'ai oublié que je n'avais plus faim :

AS14

 

Mais dites-moi, c'est que nous sommes arrivés au plat de résistance ! Enfin, aux plats de résistance devrais-je écrire, puisque là aussi, nous voyons (et mangeons) double.

Nous commençons les plats de résistance avec un denti, (poisson typiquement méditerranéen), cuisiné "à la vieille manière". Ne souhaitant pas déranger les cuisiniers certainement très occupés, ce que je peux vous dire de ce poisson, c'est que sa chair est particulièrement tendre. Il était accompagné d'une sauce aux olives et de quelques légumes croquants, dont des poivrons et boulettes d'épinard :

AS15

Un petit sorbet au citron et c'est reparti !

Filet de veau sur purée de pommes de terre rôties, légumes grillés et bouquet d'asperges :

AS16

Et bien il est 20h30 environ et nous voici arrivés aux desserts ! Oui, oui, aux desserts, au pluriel donc.

Grand buffet de fruits et desserts, (tiramisù en premier plan) :

AS17

AS18

AS19

AS20

 

Et une merveilleuse pièce-montée que je laisse aux mariés :)

J'espère que cet article vous aura plu et repu !

Merci à Alessandra et Simone qui m'ont autorisée à publier cet article.

Ancora tanti auguri amici miei !!!

 * Casa Resta Francavilla Fontana, Strada Prov.le per Brindisi km.1

Posté par orsetta77 à 18:13 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 21 juillet 2015

Cuisine Actuelle Best Of spécial été 2015

Je suis très heureuse d'ajouter à la revue de presse du blog cette publication de ma recette des cantucci dans le magazine Cuisine Actuelle Best Of spécial été 2015 !

CACTUELLE

Posté par orsetta77 à 15:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 3 juillet 2015

Friture de poissons assortis / Frittura mista di pesce

La friture de poissons est un plat classique en Italie qui requiert peu d'ingrédients et peu de temps de préparation.

Lors des "sagre" (fêtes traditionnelles autour de la danse, la musique et la cuisine), on retrouve ces fritures entre deux stands de polpette  et de panini. Difficile d'y résister ! A consommer avec modération, pour cause de friture...

Calmars, crevettes et ce qu'on appelle en Italie "pesce azzurro" (désignant divers petits poissons comme la sardine, l'anchois, le maquereau, le hareng, le rouget, les petits cabillauds...) composent notre friture.

Je m'en procure donc chez mon poissonnier préféré qui me les vend à 3 ou 4 euros prêts à être frits, tout propres, et pour 3 à 4 personnes en moyenne.

Ingrédients :

- crevettes

- calmars

- un assortiment de poissons cités ci-dessus

- semoule de blé dur, ou à défaut farine blanche

- huile pour friture.

1- Bien laver vos poissons si ce n'est pas fait par le poissonnier.

2- Bien recouvrir chaque poisson de farine puis les plonger dans de l'huile bouillante. Abaisser le feu pour qu'ils ne brûlent pas.

Laisser frire 2 ou 3 minutes environ, les poissons doivent être dorés.

3- Les déposer sur de la carte absorbante, (je vous conseille d'utiliser les sacs en papier du boulanger) et déguster bien chaud pour conserver le croquant de la friture. Accompagnez de salade verte et de jus de citron.

Personnellement, je me jette sur les calmars... !

Buon appetito !

365

 

362

 

363

 

364

 

366

Posté par orsetta77 à 10:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Recettes de cuisine mytaste.fr mytaste.tn